UFC-QUE CHOISIR DE THIONVILLE

Estimation d’un bien immobilier.

Jusqu’alors utilisé par l’administration fiscale pour déterminer la valeur vénale des propriétés immobilières, cette dernière met en oeuvre dés le 1er mai 2017,  le site internet Patrim  qui pourra être consulté par les acquéreurs et vendeurs de biens immobiliers. Ils auront également accès aux références cadastrales. Un plus qui nécessite toutefois de délivrer, pour y accéder, son numéro fiscal.

30 avril 2017

Trop de faux rabais sur Internet

19 sites marchands  dont Amazon, Zalando, Grosbille, Vente privée, H&M, ont été sanctionnés pour avoir bidonné des rabais.

Comme UFC QUE CHOISIR  un an plus tôt, la direction générale de la concurrence, de la consommation et des fraudes a détecté des rabais qui n’en étaient pas vraiment, des promotions présentées comme telles alors qu’elles étaient appliquées toute l’année. Malgré les sanctions financières (2,4 millions d’euros) et les promesses de certains sites de mieux contrôler leur circuit de vente, restez très attentifs. Tenez compte plus du prix réellement à payer que du rabais consenti.

29 avril 2017

ASSURANCE EMPRUNTEUR

Depuis le 1er mars 20017, la résiliation annuelle d’une assurance emprunteur est possible pour les crédits immobiliers souscrits à partir de cette date. Le 1er janvier 2018, cette faculté bénéficiera à tous les titulaires d’un prêt en cours.

Un combat de 10 ans s’achève pour UFC QUE CHOISIR qui voulait que ce monopole des banques sur l’assurance emprunteur cesse. En effet, changer d’assureur peut permettre de réaliser de substantielles économies, les assurances proposées par des sociétés spécialisées sont bien moins onéreuses que celles souscrites auprès de banques prêteuses : de l’ordre de 0,09% à 0,40% du capital emprunté contre 0,27% à 0;50% ( source revue UFC QUE CHOISIR mars 2017).

29 avril 2017

Préparez vos vacances !!!

 

VOYAGES QUI COMMENCENT OU FINISSENT MAL

A l’approche des vacances estivales, les destinations les plus diverses alimentent nos conversations. Afin que ces rêves de belles vacances ne se finissent en mauvais souvenirs voire en cauchemars, l’association UFC QUE CHOISIR THIONVILLE vous donne quelques conseils et peut vous apporter son soutien en cas de litige.

Les bonnes affaires existent mais il faut toujours se méfier des prix trop bas et ce d’autant que les normes locales peuvent être différentes de notre réglementation, en particulier sur le nombre d’étoiles hôtelières accordées. Posez- vous les bonnes questions à savoir :

  • où se situe ce que l’on vous vante à un prix défiant toute concurrence, –
  • comment sont agencées vos locations, votre hôtel,
  • quelles prestations vous offre-t-on,
  • à quelle distance l’hôtel se trouverait-il de la mer,
  • vérifiez l’accès à la plage, la mise à disposition gracieuse des infrastructures, vos animations
  • soyez surtout attentifs aux annonces privées diffusées sur internet qui permettent à des individus malveillants d’essayer de vous escroquer.

Aussi, en cas de doute, ayez recours à une agence de voyages, physique ou en ligne. Elle vous offre, en droit français des garanties.  Mais  elle vous prescrit aussi des obligations notamment dans le cas de vos annulations de réservations. Pensez donc bien à vous assurer tant pour les annulations que pour votre responsabilité civile en cas de location.

Vous pouvez malheureusement être confrontés à de nombreux problèmes tels le retard des trains ainsi que le surbooking, le retard voire l’annulation des vols aériens. Dans le premier cas, depuis fin 2009, en France, le transporteur doit, sauf circonstances particulières, compenser le dommage subi (allocation d’hébergement principalement). Selon le type de lignes (TGV, Intercités, idTGV et Ouigo, trajets internationaux) une indemnisation doit vous être allouée en fonction de la durée du retard. Pour les vols aériens, sauf circonstances particulières, la réglementation européenne (règlement 261/2004) vous protège. Selon la nature du vol européen ou extra-communautaire, l’importance du retard, la distance du vol, vous pouvez prétendre à des indemnisations ou des prises en charge logistiques.

En cas de prestations non fournies, en application du code du tourisme, vous bénéficiez d’un délai de 30 jours pour faire valoir vos droits.

Sachez qu’UFC QUE CHOISIR a créé Indeminit’air, un service qui aide les passagers à obtenir gain de cause auprès des compagnies aériennes en cas de refus d’indemnisation après un retard, une annulation ou un surbooking. L’inscription sur le site Internet (url.quechoisir.org/avion549) est gratuite.

 

 

 

 

 

La procédure se déroule par étape. Indemnit’air vérifie d’abord la recevabilité de la requête. Le dossier est adressé à la compagnie en cause. En cas d’issue positive l’UFC QUE CHOISIR s’engage à reverser au consommateur l’indemnisation obtenue dans le délai de 30 jours. En cas de désaccord persistant, Indeminit’air peut accompagner ce dernier devant les tribunaux. En 2015, 5800 passagers ont été pris en charge pour un total de 800 000 € d’indemnisation. N’hésitez pas à nous contacter.

29 avril 2017

UN LOCATAIRE PEUT-IL REFUSER DE SIGNER UN ÉTAT DES LIEUX DE SORTIE?

 

 

  Le principe fixé par l’article 3-2 de la loi du 6 juillet 1989 est qu’un état des lieux doit être établi contradictoirement lors de la remise et de la restitution des clés.

Pour que l’état des lieux soit probant il doit être signé du locataire et du bailleur.

 

 

Ainsi un état des lieux non signé du locataire ne peut faire preuve de dégradations imputables à celui-ci (cass 3ème civ 10 janvier 1995 n°93-12300)

Mais un état des lieux mentionnant le désaccord du locataire ne fait pas obstacle à sa condamnation au versement d’une somme d’argent au titre des réparations locatives (cass 3ème civ 10 mars 2004 n°02-21224)

Lorsque c’est du fait du locataire que l’état des lieux n’est pas signé et que le bailleur décide de procéder à l’état des lieux par voie d’huissier de justice, la facturation de l’état des lieux alors fait par huissier est partagée par moitié entre le propriétaire et le locataire.

20 avril 2017

Des litiges après vos vacances à la montagne ?

L’UFC-Que Choisir de THIONVILLE informe les consommateurs sur leurs droits s’agissant des litiges rencontrés lors de leurs vacances à la montagne.

Le transport, l’hébergement, les remontées mécaniques, les cours de ski, la location du matériel, des sujets nombreux sur lesquels des litiges ont pu vite survenir si vous n’avez pas pris toutes les précautions nécessaires.

Notre association vous aide à vous défendre en abordant différentes problématiques.

Connaître ses droits, c’est mieux se défendre !

Si vous avez besoin d’un conseil personnalisé, nos bénévoles sont là pour vous aider.

 

 

 

20 avril 2017

LES ADHESIONS

 

L’association UFC QUE CHOISIR THIONVILLE, implantée 2 rue d’Austrasie à THIONVILLE peut être jointe téléphoniquement (tél. : 03 82 51 84 29) de préférence chaque après-midi de 14 heures 30 à 18 heures chaque jour ouvrable, ou en permanence par messagerie informatique (contact@thionville.ufcque choisir.fr).

Indépendamment des renseignements divers fournis, des conseils ou ré-orientations vers d’autres services ou administrations…, l’association UFC QUE CHOISIR THIONVILLE ne peut juridiquement défendre que ses adhérents pour tout litige lié à la consommation contre un professionnel.

Indication au 1er mars 2018 des montants des cotisations des adhésions :

Première adhésion (1 personne) : 35 euros,

Couple (litige aux  deux noms)  :  35 +15 euros,

Ré-adhésion (1 personne) : 25 euros,

Ré-adhésion (couple) : 38 euros,

Solidaire : 15 euros.

Frais de dossier : 10 euros.

12 avril 2017

Alim’Confiance

Les résultats des contrôles d’hygiène menés dans tous les établissements alimentaires sont maintenant consultables sur Internet et via une application mobile.

Les résultats des contrôles d’hygiène menés dans tous les établissements de la chaîne alimentaire (restaurants, restaurants collectifs, supermarchés, cantines scolaires, etc.) sont maintenant disponibles sur un site Internet interministériel (alim-confiance.gouv.fr) et une application mobile (Alim’confiance).

Avant de se rendre dans un établissement alimentaire, les consommateurs peuvent vérifier son niveau d’hygiène sur le site dédié ou via l’application mobile. Ils peuvent consulter, pour chaque établissement contrôlé, et ce pour une durée d’un an, le résultat de la dernière inspection sous forme de smiley accompagné d’une mention sur le niveau d’hygiène : très satisfaisant, satisfaisant, à améliorer et à corriger de manière urgente. Dans le cas d’un niveau d’hygiène « à améliorer » ou « à corriger de manière urgente », un nouveau contrôle officiel sera réalisé.

5 avril 2017

Guide Montagne

GUIDE MONTAGNE

3 avril 2017