UFC-QUE CHOISIR DE THIONVILLE

Causes gagnées

law-1063249_640

«Quelques causes gagnées par UFC Que Choisir Thionville »

Début 2017, l’association UFC QUE CHOISIR THIONVILLE a obtenu gain de cause au profit de plusieurs de ses adhérents. En effet l’engagement de ses conseillers litige, tous bénévoles, à travers l’analyse juridique des dossiers et leurs interventions écrites ou téléphoniques et l’accompagnement des victimes des litiges ont soit convaincu les professionnels de leurs erreurs soit mis fin au conflit par voie de compromis ou par voie de justice.

Litige B.F contre la société d’assurance AXA, agence de JOEUF :

A Florange, le 16 janvier 2017, suite au décès de son conjoint, notre adhérente, âgée, reçoit son agent d’assurance pour un reversement d’un capital décès de 31000 euros. Ce dernier trompe sa vigilance et réinvestit ce capital par le biais d’un nouveau contrat signé électroniquement. A quatre autres reprises, il se présente à nouveau à son domicile et évoque un problème informatique lié à la signature du 16 janvier 2017 pour lui faire signer à son insu quatre autres contrats d’assurance. Un mois après la signature des documents, elle reçoit par voie postale l’ensemble des documents et s’aperçoit que sa confiance a été abusée. Le 10 mars 2017, démunie et ayant une faible pension, elle fait appel à notre association. Les contacts directs du 15 mars 2017 auprès de la direction régionale AXA permettent en un temps très rapide de faire annuler toutes les démarches frauduleuses de leur agent.

Selon notre adhérente, l’enquête conduite ensuite par un inspecteur de la direction nationale mettrait en évidence des faux en écritures privées de la part de leur agent.

Litige B.P contre la société PREVOIR VIE :

A Sierck-les-Bains, le 19 janvier 2016, notre adhérente demande notre intervention pour obtenir la somme de 3950 euros correspondant à des intérêts non versés par son assureur. Après une année de démarches, elle obtient satisfaction.

Litige D.E. contre les assurances ECA :

Le 1er février 2017, le dite assurance refuse la résiliation de notre adhérente relative à son contrat d’assurance complémentaire santé, la dite assurance refuse. Le 12 avril 2014, notre intervention permet l’enregistrement de la volonté de l’assurée et met fin aux prélèvements indus des cotisations.

Litige Q. contre la société AUDIKA :

Le 7 décembre 2015, notre adhérent signale auprès de la société AUDIKA le mauvais fonctionnement de ses appareils auditifs. Suite à nos interventions écrites et la saisie du juge de proximité une décision de conciliation intervient (gain de 2850 euros pour notre adhérent).

Litige F.M-J contre le magasin HOME SALONS de THIONVILLE :

Le 22 février 2017, notre adhérent sollicite notre intervention pour un problème de conformité d’un canapé. Le 12 avril 2017, le dit magasin met fin au dysfonctionnement.

Litige B.M contre l’établissement bancaire CIC de HAYANGE :

Le 12 avril 2017 l’intervention de l’association auprès dudit établissement permet de régulariser une situation relative à des prélèvements libératoires indus signalés le 15 février 2017.

Litige S. M.-I contre SFR :

Le 19 février 2016 l’adhérente conteste une facturation 129,45 € que SFR finit par lui extourner le 21 juillet 2017.

Litige D.F. contre SVH Energie à Saint Ouen :

En juillet 2017 l’adhérente commande une installation photovoltaïque pour un montant de 36 890€. Son annulation est obtenue car le bon de commande est imprécis, l’étude préalable de faisabilité trop sommaire et les pratiques du vendeur particulièrement agressives. Par ailleurs le rejet du plan de financement est obtenu car le droit de rétractation n’a pas pu être exercé par l’acheteur.

Litige M.J.-R contre MOSELIS à Thionville :

En juillet 2017 l’adhérent, handicapé, ne parvient pas à obtenir un délai de préavis réduit de la part du bailleur social pour quitter son logement. L’intervention de l’association permet de le rétablir dans ses droits.

Litige M.B. contre Premier Plan ma cuisine mon univers à METZ :

L’adhérent commande une cuisine équipée qui comprend une cafetière offerte d’ une valeur de 1 350€. Cet équipement lui est pourtant facturé. L’intervention de l’UFC permet que l’engagement du fournisseur soit tenu.

Litige W.S. contre EDF Entreprises :

L’adhérent constate que la puissance de son compteur a été augmentée et ne parvient pas à le faire admettre par EDF. L’intervention de l’UFC lui permet d’être rétabli dans ses droits avec un dédommagement de 100 euros.

Litige B.T. Contre EDF :

L’adhérent conteste les évaluations de sa consommation d’électricité par EDF à la suite d’une défectuosité de son compteur. Sur intervention de l’UFC une somme de 308,47€ est portée à son crédit. EDF lui verse de plus, 50 euros à titre de geste commercial.

Litige P.C. contre BOBAN Peintures :

Un défaut est apparu sur la façade à RUSSANGE, qui a été rénovée en mai 2014. Début 2016, la couleur d’un pan de mur a changé de couleur et viré au rose.

L’entrepreneur, bien que reconnaissant un défaut de la peinture, tarde à réaliser les travaux nécessaire à la remise en état. Sur intervention de l’UFC il finit par s’exécuter.

Litige W.B. contre SFR :

Pendant plusieurs mois, les services Internet, TV et téléphonie ne fonctionnaient plus. Après de nombreuses péripéties, sa ligne téléphonique a été remplacée avec attribution d’un nouveau numéro d’appel.

SFR a facturé à notre adhérent des frais et émis des factures correspondant à plusieurs appels injustifiés.

L’intervention de l’UFC a permis le remboursement des sommes indûment prélevées soit 224,42 € et l’annulation d’une créance de 98,32 € auprès de la société de contentieux CONTENTIA.

Litige S.F. contre SFR :

En mars 2017 la ligne RTC de l’adhérent est passée sur ADSL pour la téléphonique fixe. SFR continue de facturer les deux abonnements. L’intervention de l’UFC permet de corriger la situation avec un remboursement de 153, 48€ .