UFC-QUE CHOISIR DE THIONVILLE

Conseils Santé - Alimentation

Gros plan sur … Les urgences

Les urgences

Les taux de fréquentation des services d’urgences ne font qu’augmenter. Mais quand est-il vraiment justifié d’y avoir recours ? Quelles sont les autres solutions pour ne pas attendre des heures dans un lieu où l’on n’a pas sa place? Voici quelques repères.

Emmanuelle Sillon-Bemheim

QUE Choisir Santé n° 122 Décembre 2017

 

 AVANT TOUT

      APPELEZ LE 15 (SAMU)

Vous êtes mis en relation avec un médecin régulateur qui évalue la situation et décide des moyens à mettre en œuvre: envoi d’un véhicule (Smur) en cas d’urgence vitale infarctus, AVC, etc.), recommandation de vous rendre aux urgences, renvoi vers un médecin généraliste, voire simples conseils médicaux (prendre un antalgique pour attendre le lendemain), etc. En cas de doute, n’hésitez jamais à appeler.

Les situations qui justifient toujours d’appeler le 15

  • Une paralysie soudaine.
  • Une hémorragie (saignement important) ou une diarrhée sanglante.
  • Une brûlure importante (par le degré ou la superficie) ou une électrocution.
  • Une douleur persistante au niveau de la poitrine ou du bras gauche.
  • Des difficultés à respirer.
  • Un accident de la route.
  • La présence d’un corps étranger inséré et impossible à enlever dans une partie du corps.
  • Une intoxication ou l’ingestion d’un produit dangereux.
  • Une chute avec une suspicion de fracture. Pour les traumatismes aux articulations (genoux, chevilles, épaules), seulement si la douleur est intense et que vous ne pouvez plus utiliser votre membre.
  • Un gonflement allergique soudain.
  • Une plaie qui ne s’arrête pas de saigner.
  • Toute douleur aiguë, soudaine, localisée et inhabituelle.

Le cas particulier des mains

Toute plaie au niveau des mains, surtout dans la paume, est potentiellement grave car les nerfs, les artères et les tendons se situent juste sous la peau, C’est la profondeur de la plaie et non sa longueur qui fait sa gravité. Ni l’absence de douleur ni celle de saignement ne garantissent le caractère bénin d’une plaie. Le recours à un service d’urgences de la main est la règle. Pour trouver le service le plus proche de chez vous: www.fesum.fr

LES AUTRES SOLUTIONS QUE LES URGENCES

ENTRE 8 H ET 20 H EN SEMAINE> Téléphonez à votre médecin traitant ou à un médecin généraliste. La plupart ont une permanence et gardent libres des créneaux horaires pour recevoir des patients dans la journée.

LA NUIT ET LE WEEK-END -> Allez à la maison médicale de garde (MMG).

Elle assure des consultations urgentes hors urgences vitales) en médecine générale pour les patients de tout âge (nourrissons, enfants, adultes) pendant les horaires de fermeture des cabinets médicaux, les week-ends et les soirs de semaine. Il existe des MMG dans toutes les grandes villes. Renseignez-vous sur Internet ou auprès de votre mairie.

-> En Corse, dans les Pays de la Loire et en Normandie, composez le 116 117, numéro unique et gratuit de mise en relation avec un médecin de garde, la nuit et le week-end (ce numéro devrait être étendu à toute la France courant 2018).

24 H SUR 24 -> Faites appel à SOS Médecins, qui couvre 60 % du territoire. Le service est joignable au 3624 (numéro national et payant) ou au numéro local.

Gare aux encombrements inutiles

Les services d’urgences sont parfois encombrés par des personnes dont la situation ne justifie absolument pas la venue. Le renouvellement d’une ordonnance, la prolongation d’un arrêt de travail, la pratique d’un test de grossesse sans signe pathologique, une entorse de cheville où la marche est encore possible, une douleur chronique sans fièvre qui traîne depuis plusieurs semaines, une grippe chez une personne bien portante, des brûlures urinaires chez une femme jeune sans fièvre, etc., sont autant de motifs qui n’ont pas de raison d’être pris en charge en urgence.