UFC-QUE CHOISIR DE THIONVILLE

Connaissez vos droits, Info consommateurs

AVION : retard, annulation, surbooking, vos recours,

Pour tout vol européen (au départ ou à destination d’un aéroport de l’UE +Norvège, Islande et Suisse), la réglementation européenne vous protège en cas de retard, d’annulation et de surbooking (sauf circonstances exceptionnelles).

En cas de retard, le transporteur est tenu à une assistance au sol (restauration, rafraîchissements, hébergement…) dès que le retard dépasse certains seuils, deux heures et plus pour les vols de moins 1500 km, trois heures et plus pour les vols de plus de 1500 km intracommunautaires et pour les autres vols jusqu’à 3500 km, quatre heures et plus pour tous les autres vols. Au-delà de cinq heures, vous pouvez renoncer au voyage, en demander le remboursement, voire si ce retard intervient en milieu de parcours un vol retour.

Dans tous les cas, le transporteur doit aussi compenser le préjudice lié au retard (réservation non utilisée). Vous bénéficiez de plus, pour tout retard de plus de trois heures d’une indemnisation forfaitaire de 250 euros pour les vols de moins de 1500 km, 400 euros pour les vols intracommunautaires de plus de 1500 km, et pour les autres jusqu’à 3500 km, 600 euros pour tous les autres vols.

En cas d’annulation et de surbooking : En plus de l’assistance au sol, vous avez droit à un autre vol ou au remboursement de la part du trajet non couverte, voire à un vol retour. En cas de remboursement, une indemnisation identique à celle du retard vous est également due. En cas de réacheminement, cette indemnisation peut être parfois réduite de moitié. Enfin si vous accepter de voyager en classe inférieure, le transporteur doit offrir une compensation, elle aussi réglementée.

Pour les trajets hors UE, ce sont, selon les pays, les conventions de MONTREAL ou de VARSOVIE qui s’appliquent en cas de retard ou de surbooking. Une indemnisation limitée à 4800 euros environ  par passager pour la première  à 24000 euros maximum pour la seconde